aloès


aloès

aloès [ alɔɛs ] n. m.
• 1160; aloéXIIe; lat. aloe, mot gr.
Plante (liliacées) des climats chauds et secs, aux feuilles acérées, charnues et cassantes.
Aloès médicinal : suc concentré de l'aloès, purgatif très amer. ⇒ chicotin. Pilules d'aloès. Adj. ALOÉTIQUE [ alɔetik ] (pharm.) .

aloès nom masculin (grec aloê) Grande liliacée dont les nombreuses espèces, de taille très inégale, ont toutes des feuilles épaisses et charnues contenant un suc amer d'usage médical. (Originaires d'Afrique, les aloès sont cultivés comme ornementaux, pour leur suc, utilisé en pharmacie pour ses propriétés purgatives, et pour leurs fibres textiles imputrescibles, utilisées en natterie et corderie.)

aloès
n. m.
d1./d Plante des pays chauds, à feuilles charnues (Fam. liliacées).
d2./d Suc résineux amer, tiré de l'aloès, purgatif énergique.

I.
⇒ALOÈS1, subst. masc.
A.— BOT. Plante grasse exotique, de forme acaule ou arborescente, à feuilles charnues et serrées en bouquet, appartenant à la famille des liliacées :
1. ... un cimetière arabe offre l'aspect presque riant de ses tombes blanches; entre elles, quantité d'une sorte de petits aloès que je ne connaissais pas encore, chacun dresse une ou plusieurs hampes de fines fleurs tubulaires jaune pâle, qui semblent des hampes de tritomes.
A. GIDE, Carnets d'Égypte, 1939, p. 1075.
Rem. Est souvent employé de façon impropre pour désigner l'agave (cf. Botanique, 1960, p. 1212 [encyclopédie de la Pléiade]) :
2. On désigne sous [le nom d'aloès] la fibre de aloès-pitte ou bananier textile, appelé encore abaca, agave d'Amérique, ou chanvre de Manille.
J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 1028.
B.— PHARM. Suc d'aloès ou aloès. Suc amer extrait des feuilles de certains aloès, employé comme tonique et purgatif :
3. Ainsi, l'aloës, pris intérieurement, pousse en plus grande abondance, ou avec plus d'impétuosité, le sang vers les parties inférieures.
P. CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 65.
4. — Oui, mon ami, probe; tu verras, cet élixir de longue vie est fabriqué, suivant une très ancienne formule du codex, avec de l'aloès socotrin, du petit cardamome, du safran, de la myrrhe et un tas d'autres aromates. C'est inhumainement amer, mais c'est exquis!
J.-K. HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, pp. 174-175.
Rem. Le suc d'aloès ,,sert aussi à préparer des insecticides, des peintures et des vernis, et à teindre le bois, la laine, les peaux et les cuirs`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
II.
⇒ALOÈS2, subst. masc.
BOT. Bois d'aloès ou aloès. Bois odoriférant provenant d'un arbre exotique du genre Aquilaria :
1. Il en est de même des odeurs qui n'ont pas d'autres noms propres que ceux des végétaux qui les produisent, telles que l'odeur de rose dont les Indiens tirent des essences si précieuses, celles des jasmins et de l'encens d'Arabie, des bois d'aloès, de sandal, de benjoin, etc. ...
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 98.
2. Avec elles on marche dans des pagodes, sur des planchers d'aloès noircis par la fumée des cassolettes, et, sentant le musc, elles traînent dans les harems sur des tapis à arabesques désordonnées. Cela fait penser à des hymnes sans fin, à des amours repus...
G. FLAUBERT, Correspondance, 1853, p. 324.
3. Joseph et Nicodème ensevelirent Jésus (...) en l'enveloppant dans un linceul avec de la myrrhe et de l'aloës.
E. RENAN, Histoire des origines du Christianisme, Vie de Jésus, 1863, p. 446.
Prononc. — 1. Forme phon. :[]. PASSY 1914 note [] mi-long, BARBEAU-RODHE 1930 [] long. Les dict. mod. ne retiennent plus cette durée (cf. Harrap's 1963 et WARN. 1968). PASSY 1914 signale également une prononc. : . 2. Dér. et composés : aloétine, aloétique, aloïne, aloïnée. 3. Hist. — FÉR. 1768, s.v. aloes ou aloe transcrit : alo-ë (sans s final). FÉR. Crit. t. 1 1787, s.v. aloès note : Aloès, ,,è ouv. et long; l's se pron. fortement``. Cette prononc. est donnée régulièrement à partir de LAND. 1834.
Étymol. ET HIST. — 1. 1160 bot. « plante grasse, dont les feuilles contiennent un suc amer » (Roman de Troie, éd. L. Constans, 16771 ds T.-L. : Dous vaisseaus ... Toz pleins de basme e d'aloès); la forme aloé est attestée du XIIIe au XVIIIe s.; 2. XVIe s bot. « bois odoriférant provenant d'un arbre d'Asie » (O. DE SERRES, 903 ds LITTRÉ : Mascher noix muscate, du bois d'aloës, d'iris de Florence), souvent confondu avec 1.
Empr. au gr. , -, au sens 1 (DIOSCORIDE, 3, 25 ds BAILLY), passé en lat. sous la forme aloe, es (CELSE, 1, 3, p. 20 ds TLL s.v., 1713, 70 : aloen sumat), puis, à partir du VIe s., aloes, -is (ORIBASE, Syn., 1, 17, ibid., 1714, 5 : aloes acutus) prob. sous l'influence de l'expr. lignum aloes; voir ANDRÉ Bot. 1956, p. 24; sert à désigner l'arbre Aquilaria L., sens 2, déjà au VIe s. (GRÉGOIRE LE GRAND, Epist., 8, 33, p. 36, 6 ds TLL s.v. aloe, 1714, 7 : alois lignum ... quod per incensum bene redoleat), fréquemment en lat. médiév. (Mittellat. W. s.v., 498, 25-37).
STAT. — Fréq. abs. litt. :128.
BBG. — ALEX. 1768. — BAUDR. Pêches 1827. — BÉL. 1957. — Bible 1912. — BOISS.8. — BOUILLET 1859. — BRARD 1838. — Comm. t. 1 1837. — DAIRE 1759. — DELORME 1962. — DHEILLY 1964. — DUMAS 1965 [1873]. — DUVAL 1959. — FÉR. 1768. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 240. — LABORDE 1872. — Lar. méd. 1970. — Lar. mén. 1926. — LAV. Diffic. 1846. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967. — NYSTEN 1814-20. — PRÉV. 1755. — REMIG. 1963. — TONDR.-VILL. 1968.

aloès [alɔɛs] n. m.
ÉTYM. 1160, le Roman de Troie; également aloé, XIIe-XIIIe; lat. aloe, mot grec qui désigne plusieurs plantes.
1 Plante des régions chaudes désertiques (Liliacées), cultivée comme plante grasse, aux feuilles charnues, contenant un suc amer.
1 À droite, le vieux fort turc, s'élève au milieu d'un fourré d'aloès pareil à des faisceaux de sabres brisés (…)
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 37.
2 Aloès médicinal : suc concentré de l'aloès, purgatif très amer. Chicotin. || Pilules d'aloès. Aloétique.
tableau Noms de plantes médicinales.
3 Bois d'aloès ou (1512) aloës : bois odoriférant exotique, fourni par un arbre du genre Aquilaria (famille des Thymélacées).
2 En sa main tenoit un sceptre fait d'un bois nommé d'Aloës, qui vient de Paradis terrestre.
J. Lemaire de Belges, Illustrations, I, 1512, in D. D. L., II, 4.
DÉR. Aloétique, aloïne.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aloes — Aloès  Pour l’article homonyme, voir Aloès (logiciel).  …   Wikipédia en Français

  • aloès — ALOÈS. s. m. (On prononce fortement l S.) Plante qui vient en Arabie, et en d autres endroits de l Asie, etc. dont on tire un suc fort amer, et dont on se sert dans la Médecine. Pilules d aloès. Extraits d aloès. Amer comme de l aloès.Aloès, est… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aloés — ALOÉS. s. m. Arbre qui croist dans les Indes, presque semblable à un olivier, & dont le bois est odoriferant & fort pesant. Du bois d aloés. Aloés, Est aussi une plante qui vient en Arabie, en Asie &c. dont on tire un suc fort amer & qui sert… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • aloes — n. a purgative made from the leaves of aloe. Same as {aloe[3]}. Syn: bitter aloes [WordNet 1.5] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • aloes — (ant.) m. Áloe. * * * aloes. m. p. us. áloe …   Enciclopedia Universal

  • aloés — s. m. 2 núm. 1.  [Botânica] Planta liliácea de suco amargo. 2. Resina que se extrai de muitas espécies de aloés, empregada como tônica e purgativa. 3. Madeira aromática da Índia. • Sinônimo geral: ALOÉ   ‣ Etimologia: latim aloe, es, do grego… …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • aloes — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. aloessie {{/stl 8}}{{stl 7}} roślina o mięsistych liściach zakończonych kolcami i czerwonych albo żółtych kwiatach; rośnie głównie w południowej Afryce; jej sok ma zastosowanie w medycynie <łac. z… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • aloes — m. p. us. áloe …   Diccionario de la lengua española

  • Aloès —  Pour l’article homonyme, voir Aloès (logiciel).  Aloès …   Wikipédia en Français

  • aloès — (a lo ês ) s. m. 1°   Plante grasse de la famille des asphodèles, originaire de l Afrique. 2°   Substance résineuse que l on retire des feuilles épaisses et charnues de plusieurs aloès. Il en existe trois espèces dans le commerce : 1° l aloès… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.